Bon ciel !

PRRH 3 TSE

Day 3, 14 Nov, Palmer River Roadhouse, Total Solar Eclipse !

Belles observations australes la nuit dernière ! Bien sûr, il y a les classiques de notre ciel d’hiver boréal : Orion et sa nébuleuse, le Taureau où se promène actuellement Jupiter… le tout très haut et la tête en bas, co(s)miques impressions; comme étoiles principales locales nous avons Canopus (La Carène), Achernar (L’Eridan) et Fomalhaut (le Poisson Austral) ; comme galaxies visibles à l’œil nu, nous ne pouvons louper les Grand et Petit Nuages de Magellan, avec au voisinage de ce dernier l’immense amas globulaire 47 Toucan ; s’étend aussi la Voie Lactée avec  son fourmillement d’étoiles et d’amas ouverts dont les Pléiades Australes ;  je ne pouvais pas manquer non plus la Croix du Sud et le Centaure avec les très célèbres Alpha (système de trois étoiles dont la plus petite, Proxima, est, pour l’instant, l’étoile la plus proche de la Terre après le Soleil), et Omega, amas globulaire étonnant également… Mes objectifs d’observations à l’œil nu et aux jumelles 10*50 sont atteints, et j’ai pris quelques clichés au Canon 600D muni d’un objectif 16mm sur pied photo.

Voici l’aube lorsque Jupiter descend vers l’Ouest, alors que Vénus se lève à l’Est. J’en profite pour effectuer quelques réglages de l’appareil photo Canon 600D muni cette fois-ci d’un objectif Sigma 70-300, l’ensemble est fixé sur un pied photo.

Voici les éphémérides de l’éclipse :

Localisation: 16 ° 06′ 27′ ‘ S / 144° 46′ 37′ ‘ E (Palmer River Roadhouse)

Durée de l’éclipse: 1m59s

Premier Contact: 05:44:17 (altitude du Soleil 00,2 °) début de l’éclipse partielle

Deuxième Contact: 06:37:39 (altitude du Soleil 12,4 °) début de la phase de totalité

Troisième Contact: 06:39:38 (altitude du Soleil 12,9 °) fin de la phase de totalité

Quatrième Contact: 07:38:50 (altitude du Soleil 26,7 °) fin de l’éclipse partielle

La météo est avec nous ! Fin près pour le lever du Soleil, celui-ci partiellement éclipsé sort au-dessus de nuages visibles à l’horizon. Plus haut, de fins cirrus ajoutent une touche poétique à l’évènement, ne gâchant en rien le spectacle. Je fais quelques photos des phases partielles. Notre étoile est bientôt totalement cachée par notre voisine, la Lune ! Le ciel s’assombri, mon regard est attiré par les ombres finement courbées des feuilles d’arbres des alentours. L’air devient nettement plus frais. Voici que la nuit revient, je tente de voler les perles de Baily, et la couronne solaire se révèle enfin… Je recentre, enclenche la télécommande et mitraille en « braketant », je lève le nez et profite du phénomène. Je me dis que le disque solaire a l’air plus grand qu’à l’habitude… L’image est impressionnante également dans le viseur du reflex. Je vois très nettement des structures dans la couronne, et des protubérances, roses, sont visibles également (ça change du Ha). Pris au piège, je passe à plusieurs reprises de l’observation à l’œil nu à celle dans le viseur. C’est dingue… Je sors la petite caméra, filme quelques secondes et c’est déjà la fin de la totalité qui n’aura duré que 2 petites minutes… 2 petites minutes inoubliables…

J’ai ainsi donc vécu ma toute première éclipse totale du Soleil ! Quelle expérience… un Soleil noir entouré d’un étrange halo blanchâtre, le tout accroché dans un ciel bleu mais très très sombre ! C’est à voir absolument au moins une fois dans sa vie !

Voici quelques images et vidéos pris lors de ces moments magiques ! (merci Ole et Go !)